Le site officiel de l'Eminent Guide de la république Islamique d'Iran

Rencontre du Premier ministre arménien avec le Guide suprême

Développons nos relations amicales malgré les desseins des USA

Le Guide suprême de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khamenei, a reçu, mercredi 27 février, le Premier ministre arménien, Nikol Pachinian à Téhéran. 
Au cours de cette rencontre, le Guide suprême de la Révolution islamique a qualifié les relations entre Téhéran et Erevan de « bonnes et d’historiques », avant de mettre l’accent sur la nécessité de la hausse du niveau des échanges entre l’Iran et l’Arménie.
« Contrairement au souhait des Américains, les relations irano-arméniennes doivent rester amicales, solides et constantes », a déclaré le Guide suprême de la Révolution islamique.
Évoquant les très bonnes relations des Iraniens avec leurs compatriotes arméniens et les sacrifices des familles arméniennes pendant la guerre imposée par l’Irak de Saddam Hussein (1980-1988), l’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré : « Je me suis rendu plusieurs fois chez les familles des martyrs arméniens à Téhéran et nous sommes fiers de la dévotion et du sacrifice de nos martyrs arméniens tout comme de ceux de nos martyrs musulmans. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique a insisté sur le développement de la coopération irano-arménienne dans le cadre des intérêts communs des deux pays avant de déclarer : « Les dirigeants américains ne sont pas du tout dignes de confiance et ils sèment partout la division, le conflit et la guerre. Ils s’opposent aussi à l’approfondissement des relations entre l’Iran et l’Arménie, mais nous avons le devoir de consolider notre coopération malgré leur opposition. »
Rappelant les relations historiques entre l’Iran et l’Arménie, l’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré que conformément aux enseignements de l’Islam, l’Iran tenait à respecter ses voisins en soulignant que les hauts responsables de l’administration américaine, comme John Bolton, conseiller à la sécurité nationale du président des États-Unis, n’avaient aucune considération pour les relations humaines.
Dans une autre partie de ses propos, le Leader de la Révolution islamique a déclaré que le règlement des différends autour la région du Haut-Karabakh passerait par des discussions directes et constantes entre les autorités arméniennes et azerbaïdjanaises, en soulignant que Téhéran était prêt à aider les deux parties sur ce conflit.
Au cours de cette rencontre à laquelle a assisté aussi le président iranien, Hassan Rohani, le Premier ministre arménien, Nikol Pachinian a déclaré que ses négociations à Téhéran avaient débouché sur la conclusion d’accords constructifs entre les deux pays.
 

700 /