Le site officiel de l'Eminent Guide de la république Islamique d'Iran

La frappe contre la Syrie était un crime

Le Guide suprême de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khamenei avait reçu en audience, le samedi 14 avril 2018, les hauts responsables de l’Ordre islamique et les ambassadeurs des pays musulmans. Au cours de cette rencontre, l’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré que la frappe de ce matin menée par les États-Unis et deux autres pays occidentaux contre la Syrie était un crime, commis sous le prétexte mensonger de la lutte contre l’usage des armes chimiques. 
L’honorable Ayatollah Khamenei a souligné que comme avant, la République islamique d’Iran se présentera aux côtés des groupes de la Résistance et que très certainement les États-Unis connaîtront la défaite dans leurs efforts destinés à assurer leurs intérêts dans la région.
Lors de cette rencontre qui a eu lieu à l’occasion de la grande fête de Mab’as (début de l’avènement de la prophétie), le Guide suprême de la Révolution islamique a félicité cette grande fête, en soulignant que le retour vers l’unicité de Dieu, la suprématie de la science, de la grâce et de la guidance de Dieu, et la résistance à l’autoritarisme et la dictature étaient les principaux messages de l’avènement de la prophétie. À ce propos, l’honorable Ayatollah Khamenei a affirmé que l’unicité de Dieu comprend l’ensemble des concepts qui englobent le combat contre l’oppression et l’injustice. « Sur cette même base, le front du Juste doit toujours se battre contre l’Injuste, et dans ce combat, l’Injuste est condamné à l’échec », a souligné le Guide suprême de la Révolution islamique.  
L’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré que le plus grand devoir de l’Oumma islamique consistait à se retourner vers ce message de l’avènement de la prophétie, à savoir l’unicité de Dieu, avant d’affirmer : « Si nous croyons à l’unicité de Dieu, nous ne nous soumettrons jamais à l’oppression, et nous protégerons les opprimés. C’est la raison pour laquelle, là où un opprimé a besoin d’un secours, la République islamique d’Iran se présente pour le soutenir. » 
Le Guide suprême de la Révolution islamique a ajouté qu’il s’agit là de la raison profonde de l’importance que la République islamique d’Iran accorde au soutien à la cause palestinienne, et d’affirmer : « La résistance à l’oppression apportera sans aucun doute ses fruits. L’exemple manifeste en est le passage de la nation palestinienne de la faiblesse à la puissance en raison de sa résistance ; de sorte que cette nation menace aujourd’hui l’existence du régime sioniste et que ce dernier se sent de plus en plus faible face au peuple palestinien. »
L’honorable Ayatollah Khamenei a souligné : « dans ce face-à-face, il n’y a pas l’ombre d’un doute que les Palestiniens l’emporteront sur les sionistes, et la Palestine leur reviendra sans aucun doute. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique a affirmé que la présence de la République islamique d’Iran dans la région de l’Asie de l’Ouest aux côtés des groupes de la Résistance et en Syrie, dans le cadre du soutien aux opprimés. À ce propos, l’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré : « Certains disent que la République islamique d’Iran poursuit une politique expansionniste. Mais c’est un grand mensonge, car en réalité, l’Iran est un grand pays prospère et uni qui n’a aucunement l’intention d’expansion ni dans la région ni dans aucun point du monde. 
Le Guide suprême de la Révolution islamique a ajouté : « La présence iranienne en Syrie et dans la région de l’Asie de l’Ouest n’a qu’une raison : soutenir la Résistance face à l’oppression. Grâce aux aides fournies aux combattants et grâce au courage des forces syriennes, le front de la Résistance a réussi à vaincre les groupes terroristes qui avaient été créés par les États-Unis, leurs alliés occidentaux et leurs mercenaires régionaux comme l’Arabie saoudite. 
L’honorable Ayatollah Khamenei a réagi ensuite aux propos de ce matin du président des États-Unis qui avait prétendu que les forces américaines s’étaient battues contre Daech et vaincu ce groupe terroriste en Syrie. Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré : « Ce sont des mensonges scandaleux, car c’étaient exactement les Américains, en utilisant l’argent des Saoudiens et d’autres, qui ont créé ces groupes terroristes maléfiques en Irak et en Syrie. Ils ont soutenu ce terroriste là où il leur semblait bon, et chaque fois que les éléments terroristes de Daech étaient encerclés, ils se précipitaient à leur secours pour les sauver. » L’honorable Ayatollah Khamenei a souligné que malgré le soutien accordé par les États-Unis et leurs alliés aux terroristes, le front de la Résistance a réussi à sauver la Syrie et l’Irak.
Le Guide suprême de la Révolution islamique a qualifié la frappe de ce matin contre la Syrie de « crime » et a ajouté : « Je dis à haute voix que le président des États-Unis, le président français et la Première ministre britannique sont des criminels. » 
L’honorable Ayatollah Khamenei a souligné que les dirigeants américains ne gagneront rien des crimes qu’ils commettent en Syrie, comme cela a été d’ailleurs le cas en Irak et en Afghanistan. Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré : « Le président des États-Unis a annoncé récemment que son pays a dépensé sept trillions de dollars dans la région de l’Asie de l’Ouest sans rien obtenir en échange. C’est exact. Désormais les États-Unis n’obtiendront rien malgré leurs efforts et les sommes qu’ils y dépensent. » 
L’honorable Ayatollah Khamenei a insisté ensuite sur la nécessité de la vigilance des peuples et des gouvernements des pays musulmans face à ces événements. Le Guide suprême de la Révolution islamique a affirmé : « Le plan des Américains ne se limite pas seulement à la Syrie, à l’Irak ou à l’Afghanistan, car ils veulent porter préjudice à l’ensemble des nations musulmanes et à l’Islam. Par conséquent, les États musulmans ne doivent pas se mettre au service des plans des États-Unis et d’autres agresseurs occidentaux. »
L’honorable Ayatollah Khamenei a souligné : « Ce n’est pas une fierté pour un pays musulman comme l’Arabie saoudite que le président actuel des États-Unis le qualifier ouvertement comme une vache à lait. C’est la pire humiliation que l’on puisse imaginer. On prend les richesses et l’argent d’un pays et on le traite de cette manière. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique a évoqué ensuite les mensonges du président des États-Unis en ce qui concerne l’intervention militaire des États-Unis contre l’usage présumé des armes chimiques en Syrie. À ce propos, l’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré : « Ils ne sont pas contre l’usage des armes chimiques ou d’autres armes prohibées contre les peuples musulmans et les nations opprimées. D’ailleurs, ils soutiennent quotidiennement les bombardements contre le peuple yéménite. À l’époque de la guerre imposée à l’Iran, ces puissances occidentales ont soutenu l’usage des armes chimiques par le régime de Saddam Hussein qui a tué en martyr des milliers de citoyens iraniens et irakiens et a blessé des milliers d’autres. » 
Le Guide suprême de la Révolution islamique a affirmé que le comportement des États-Unis et de certains gouvernements occidentaux provient de leurs objectifs colonialistes pour établir une dictature internationale. Mais l’honorable Ayatollah Khamenei a souligné que les dictateurs ne gagneront nulle part dans le monde et que les États-Unis connaîtront sans aucun doute une grande défaite dans la région.
Le Guide suprême de la Révolution islamique a évoqué la résistance du peuple iranien et ses expériences acquises pendant ces quarante dernières années, avant de souligner que ces expériences lui ont appris que le recul encouragerait l’ennemi tandis que la résistance obligera l’ennemi à se reculer. 
Dans la dernière partie de son discours, l’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré que selon une tradition divine, la résistance d’un peuple pousserait les puissances arrogantes à se reculer devant lui. Il a émis espoir que les peuples d’Irak, l’Afghanistan, de Syrie, de Palestine, et les musulmans du Myanmar et du Cachemire réussiraient dans un proche avenir à repousser leurs ennemis par leur résistance. 
Avant le discours du Guide suprême de la Révolution islamique, le président iranien, Hassan Rohani, a présenté ses félicitations à l’occasion de la fête de l’avènement à la prophétie à tous les musulmans du monde. Le président Rohani a déclaré : « Aujourd’hui, le monde et notre région souffrent de l’absence de l’ethnique. Toutes les crises politiques, militaires et sécuritaires trouvent leurs origines dans cette crise morale. Le président iranien a souligné que les dirigeants des États-Unis, du régime sioniste et de certaines puissances européennes n’ont pas tiré leçon des événements de ces dix-sept dernières années dans la région, avant de déclarer : « Les agressions militaires des États-Unis contre l’Afghanistan, l’Irak et la Libye n’ont eu d’autres résultats que la destruction et le massacre. » 
Selon le président Rohani, l’objectif des États-Unis est de justifier sa présence dans la région, en soulignant que les dirigeants américains sont en colère de la défaite des terroristes qu’ils soutenaient dans la région syrienne de la Ghouta orientale. Le président iranien a déclaré que l’Iran soutiendrait comme avant les opprimés de la région et du monde et ne cessera ce soutien aux pays musulmans qui se battent contre le terrorisme. 
Le président Rohani a ajouté : « Je dis clairement au peuple iranien que le gouvernement de la République islamique d’Iran est prêt à déjouer tous les complots de l’ennemi dans tous les domaines économiques, politiques et diplomatiques, notamment en ce qui concerne les activités nucléaires civiles de l’Iran. » M. Rohani a rendu hommage à l’unité des trois pouvoirs et de toutes les institutions et organes pour bien organiser les affaires économiques en soulignant que le soutien et les directives du Guide suprême de la Révolution islamique aideraient comme avant le peuple et le gouvernement iraniens. 
 

700 /