Le site officiel de l'Eminent Guide de la république Islamique d'Iran

« L’Arrogance américaine est vaincue avec la mort de Daech »

Le Guide suprême de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khamenei, a accordé une audience, mercredi 22 novembre 2017, aux milliers de jeunes membres de Bassidj (force de mobilisation populaire) venus de tout le pays.
Au cours de cette réunion, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que les forces de mobilisation populaire de Bassidj étaient un phénomène rare de l’histoire contemporaine, une solution adéquate à de nombreux problèmes et un souvenir précieux de feu Imam Khomeini. L’honorable Ayatollah Khamenei a insisté sur la nécessité et l’importance du développement de l’esprit de Bassidj qui signifie « la motivation, l’enthousiasme et l’effort pour la réalisation des objectifs de la Révolution, la grandeur et le progrès de l’Iran ».
À ce propos, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré : « L’ennemi intensifie son hostilité dans tous les domaines afin d’anéantir dans toute la région le mouvement de la Résistance qui est le fruit des pensées révolutionnaires et islamiques, mais les jeunes hommes croyants et résistants ont réussi à détruire la tumeur cancéreuse qu’est le takfirisme de Daech. Ils ont donc mis à genoux l’ennemi et ont prouvé une nouvelle fois la vraie signification du slogan ʻNous pouvonsʼ. »
L’honorable Ayatollah Khamenei a ajouté que la vraie signification de Bassidj [mobilisation] est la collecte et l’exploitation correcte de la capacité de tous les citoyens et des forces humaines actives, croyantes et innovantes. Le Guide suprême de la Révolution islamique a affirmé que si la Révolution islamique était privée de ses forces de mobilisation populaire elle aurait souffert sans doute d’un grand vide et d’une imperfection. L’Organisation de la résistance des forces de mobilisation [Bassidj] est un organe très efficace et un symbole de la mobilisation du peuple. Cette organisation se charge de missions très importantes et sensibles. »
L’honorable Ayatollah Khamenei a souligné que la Révolution islamique a apporté un « nouveau discours » à l’humanité contemporaine. « Le nouveau discours de la Révolution islamique affirme que les sociétés humaines sont tout à fait capables d’avoir accès aux progrès matériels, scientifiques et technologiques, tout en restant capables de préserver les grandes valeurs divines pour obtenir ainsi la satisfaction du Seigneur », a précisé le Guide suprême de la Révolution islamique. Et d’ajouter : « La réalisation d’une telle société et la possibilité de la concrétisation des progrès matériels tout en assurant la réalisation des objectifs spirituels obéissent à une série de conditions et de contraintes. Il faut à tout prix empêcher l’injustice, la tyrannie, l’écart social et la corruption matérielle ou intellectuelle en s’abstenant aussi de la perdition dans les désirs charnels. En même temps, il faut faire preuve de la sincérité, de l’esprit de responsabilité, d’effort et d’assiduité pour obtenir la satisfaction de Dieu. » L’honorable Ayatollah Khamenei a conclu que le système qui a réussi à réunir ces conditions et respecter ces contraintes était l’ordre de la République islamique.
« Grâce à la guidance et au secours du Seigneur, et avec la vigilance de l’Imam Khomeiny et les efforts du peuple iranien, la République islamique a réussi à établir un système islamique tant souhaité par les musulmans du monde entier sous forme d’un système politique efficace », a déclaré le Guide suprême de la Révolution islamique.
« Certes, ce système politique est encore loin de la réalisation complète de tous ses objectifs sublimes. Néanmoins, la concrétisation de ces objectifs serait tout à fait possible à condition que tout le monde reste sur la scène et que l’on s’appuie sur la puissance des forces humaines déterminées et performantes », a ajouté l’honorable Ayatollah Khamenei.
« Nous pourrions dire que tous les citoyens sont effectivement membres des forces de la mobilisation populaire [Bassidj, si les forces humaines prenaient pour modèle les modalités d’action et suivaient les buts fixés par Bassidj dans tous les domaines », a souligné le Guide suprême de la Révolution islamique.
Dans l’optique de l’honorable Ayatollah Khamenei, la mission principale des forces de la mobilisation populaire est d’essayer de coordonner toutes les capacités existantes, de renforcer les volontés et les innovations de tous les citoyens, notamment des jeunes, pour que terrain devienne favorable à la réalisation des grands objectifs de la République islamique d’Iran. « C’est dans ce cas que nous verrons un grand mouvement général pour la construction, le développement de la production par les progrès réalisés par des millions de personnes dans divers secteurs », a-t-il affirmé.
Dans une autre partie de son discours, le Guide suprême de la Révolution islamique a évoqué la poursuite des complots tramés par les ennemis de la République islamique d’Iran. L’honorable Ayatollah Khamenei a vivement critiqué ceux qui se disent contrariés d’entendre que les vraies raisons de l’animosité de l’ennemi soient dites à haute voix. À ce propos, le Guide suprême de la Révolution islamique a souligné : « Ils ignorent malheureusement que si l’on laissait l’ennemi tranquille, il ne perdrait pas la moindre occasion pour nous asséner des coups durs. Par conséquent, il faut absolument suivre ce principe éternel de la raison et de la sagesse selon lequel il faut éviter toute action, toute parole et toute attitude qui donnerait à l’ennemi l’illusion qu’il existerait une faiblesse dans les rangs serrés des Iraniens ; sinon il se sentira encouragé pour intervenir et réaliser son hostilité. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique s’est référé ensuite au noble Coran pour dire que selon l’enseignement coranique, la résistance sur le chemin de Dieu sera récompensée dans l’autre monde par le Seigneur, mais qu’elle aura aussi des récompenses dans ce monde, à savoir la grandeur, la dignité, la puissance et le progrès. Pour en donner un bon exemple, l’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré : « Depuis 38 ans, la République islamique d’Iran est confrontée aux animosités profondes de l’Arrogance mondiale, sionisme international et des régimes rétrogrades, mais aujourd’hui, elle est des centaines de fois, voire des milliers de fois, plus développée, plus avancée et plus puissante par rapport à l’époque du début de la Révolution. Cela est, certes, la récompense matérielle pour sa résistance et son endurance. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique a affirmé qu’il était nécessaire d’arriver à une analyse correcte et pertinente des réalités du pays. L’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré : « Il ne faut pas fixer son regard sur les négligences idéologiques ou les comportements irresponsables pour conclure que la Révolution et l’ordre islamique du pays auraient été affaiblis. Car ce genre de problèmes a existé dès le début de la Révolution, d’autant plus que la grande réalité de la Révolution qui brille plus que jamais c’est l’action bénie et admirable de nos jeunes croyants. »
L’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré que l’action de la génération jeune et croyante du pays a eu des conséquences importantes dans toute la région, alors que ces jeunes individus n’ont jamais vu de leurs propres yeux l’époque de la Révolution, l’Imam Khomeiny et les années de la Défense sacrée. Il l’a considéré comme un miracle de la Révolution islamique et a ajouté : « Vous, les jeunes ! Vous avez réussi à vaincre l’Arrogance américaine et vous l’avez mis à genoux. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que l’esprit de Bassidj a été l’élément principal de la destruction de la tumeur cancéreuse qu’est Daech. « Nos ennemis essayaient de porter atteinte au mouvement de la Résistance par le biais des activités inhumaines de l’organisation takfiriste de Daech, mais nos jeunes croyants sont entrés avec enthousiasme et de fortes motivations sur la scène de bataille et ils ont vaincu l’ennemi », a souligné l’honorable Ayatollah Khamenei.
Le Guide suprême de la Révolution islamique a critiqué ensuite ceux qui propage le désespoir et appelle à la complaisance envers les grandes puissances, et d’ajouter : « Plusieurs complots tramés par les États-Unis, le sionisme et les régimes rétrogrades ont été déjoués par la puissance de la République islamique d’Iran. L’un de ces complots était Daech qui a été vaincu par nos jeunes. N’est-ce pas une preuve qui montre la réalité du slogan ʻNous pouvonsʼ ? »
  L’honorable Ayatollah Khameneia affirmé que la destruction du groupe takfiriste des terroristes inhumains de Daech, par la force et la détermination des jeunes combattants qui croyaient toujours à la force de la Résistance, était un très grand exploit. À ce propos, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré : « Dans les pays voisins, les ne croyaient pas à la force qui existait en eux pour pouvoir anéantir Daech, mais lorsqu’ils ont mis les pieds dans dans le champ de bataille, ils ont vu qu’ils étaient parfaitement capables de l’emporter sur l’ennemi. C’est ainsi qu’ils ont cru au message de la Révolution islamique, c’est-à-dire le slogan ʻNous pouvonsʼ. En outre, la Révolution islamique a montré comment il fait parvenir ses messages innovants aux peuples. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique a insisté aussi sur la nécessité de recourir à l’esprit de Bassidj, c’est-à-dire la motivation, l’enthousiasme et l’effort dans les domaines scientifiques, économiques, industriels et culturels. L’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré : « Il est vrai que des millions de citoyens ne sont pas membres de Bassidj, mais ils ont potentiellement cet esprit de Bassidj. C’est cette grande capacité extraordinaire qu’il faut exploiter pour réaliser de grands exploits dans le pays. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique a ajouté que la sauvegarde de cet esprit de Bassidj dépendrait de la préservation des caractéristiques essentielles de cet esprit, à savoir « la clairvoyance » et « l’identification de l’ennemi ». L’honorable Ayatollah Khamenei a ajouté : « Les jeunes doivent identifier et connaître les différentes méthodes de l’ennemi dans divers domaines individuels, familiaux et sociaux, et essayer de les déjouer. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique a affirmé que l’une des méthodes de l’ennemi étranger était de suggérer aux jeunes Iraniens le désespoir et l’idée de ʻNous ne pouvons pasʼ. Malheureusement, certains milieux à l’intérieur du pays se font porte-parole de l’ennemi étranger et ferment les yeux sur de nombreux exemples effectifs qui prouvent les capacités et la puissance du peuple et de l’ordre de la République islamique d’Iran. »
Selon l’honorable Ayatollah Khamenei, le renversement du régime dictatorial du dernier Shah d’Iran, la création et le renforcement des éléments de progrès et de développement par la République islamique, la capacité de transmettre les idéaux de la Révolution aux autres nations sont autant d’exemples de la puissance du peuple iranien. Et le Guide suprême de la Révolution islamique d’ajouter : « Grâce au secours divin, désormais, la Révolution islamique s’appuiera aux jeunes générations croyantes pour continuer son mouvement afin de réaliser tous ses objectifs. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique a rappelé les nombreuses expériences réelles du peuple iranien prouvant la réalité du slogan ʻNous pouvonsʼ. Et d’ajouter : « ʻNous pouvonsʼ n’est pas uniquement un concept idéologique, car le peuple iranien l’a vécu réellement à plusieurs reprises. » Dans l’optique de l’honorable Ayatollah Khamenei, l’effort et l’assiduité sont les conditions sine qua non du progrès et du développement. « Vous devez garder vivant en vous, autour de vous et dans la société tous ces éléments afin que vous puissiez espérer la réalisation des promesses divines », a-t-il ajouté.
L’honorable Ayatollah Khamenei a rappelé les grands idéaux de la Révolution dans divers domaines économiques, sociaux, scientifiques, politiques et culturels, avant de déclarer : « Grâce à Dieu, l’Iran réalisera dans un proche avenir tous ces objectifs, et la jeune génération résoudra tous les problèmes, redoublera le progrès scientifique et concrétisera les concepts culturels et coraniques dans la société. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique a appelé encore une fois à la vigilance face à l’ennemi, et d’ajouter : « Les forces croyantes et innovantes doivent être prêtes à contrer les nouvelles ruses et complots de l’ennemi et remplir leurs responsabilités. »
Dans la dernière partie de son discours, l’honorable Ayatollah Khamenei a demandé à Dieu Tout-Puissant d’accueillir auprès de Lui les âmes des grands martyrs qui se sont sacrifiés dans la bataille en Irak et en Syrie.
Avant le discours du Guide suprême de la Révolution islamique, le général de division Mohammad Ali Jaafari, commandant en chef du Corps des Gardiens de la Révolution islamique a évoqué l’anéantissement des terroristes takfiristes et la marginalisation des États-Unis dans les évolutions de la région, ainsi que la faiblesse des régimes rétrogrades de la région, avant de déclarer : « Aujourd’hui, nos amis et nos ennemis savent très bien que le régime sioniste n’est plus crédible comme une menace pour quiconque, et qu’une éventuelle guerre déclenchée par ce régime risquerait d’effacer totalement ce régime de la géographie politique de la région. »
Le commandant en chef du Corps des Gardiens de la Révolution islamique a ajouté que la priorité actuelle du Bassidj était d’aider les citoyens à surmonter les problèmes de leur subsistance. « Une présence efficace dans les opérations de secours et de sauvetage pour aider la population des régions sinistrées et le maintien de la sécurité dans les quartiers comptent parmi les priorités du Bassidj », a-t-il déclaré.
En outre, le général Gholam-Hossein Gheybparvar, commandant de l’Organisation du Bassidj, a présenté un bilan des activités et des projets de cette organisation, et d’affirmer : « La nouvelle génération croyante et révolutionnaire, dont sont issus des héros comme le martyr Hojjaji, nous donne l’espoir de voir que grâce aux bienfaits de la Révolution islamique, le Bassidj deviendra un modèle pour les nations musulmanes et les opprimés du monde. »
Au début de cette réunion, plusieurs membres du Bassidj ont décrit leurs activités et points de vue.
Messieurs Hassan Esmaïli (médecin), Abolghassem Talebi (réalisateur de cinéma), (Jalil Arab-Kheradmand (chirurgien neurologiste), Massoud Hassanzadeh (champion du judo), Ali Ghaffari (chimiste), Saïd Soufizadeh (agronome) et Mme Marziyeh Ezzati Vazifeh-Khah (militante des affaires féminines et familiales) ont décrit leurs points de vue sur plusieurs questions :
- La nécessité de la création d’un Haut Conseil de la reconstruction et de l’exploitation des capacités du Bassidj ;
- La nécessité d’accorder une attention spéciale aux zones frontalières défavorisées en utilisant les moyens du Bassidj ;
- la nécessité du renforcement de la culture du Bassidj dans les domaines artistiques et d’une plus grande attention des artistes de Bassidj aux problèmes quotidiens des citoyens ;
- La nécessité du développement des services de santé dans les zones défavorisées ;
- La nécessité du développement des activités des groupes de Bassidj dans les cités industrielles pour réactiver les unités industrielles ;
- La nécessité des planifications appropriées pour augmenter le rendement des activités du secteur agricole par le biais des activités des agronomes du Bassidj.

 

700 /