L’Angleterre est source de corruption en Asie de l’Ouest

L’honorable Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, a reçu le samedi 17 décembre, en audience les responsables de l’Ordre, les invités de la 31e Conférence de l’Unité islamique, les ambassadeurs des pays musulmans en Iran et les différentes couches de la société. Il a souligné, lors de cette rencontre : aujourd’hui, deux volontés se confrontent dans la région, la volonté de l’unité et la volonté de discorde ; dans une telle condition ô combien névralgique, l’appui au Coran et aux enseignements divins du Grand Prophète de l’Islam – paix et bénédictions de Dieu à lui et à ses descendants -, en tant que l’unique remède unificateur, est la solution aux problèmes et aux souffrances du monde de l’Islam.
Le Guide suprême de la Révolution islamique en présentant ses félicitations à l’occasion du bienheureux anniversaire de la naissance du Sceau des prophètes, Mohammad ben Abdallah – paix et bénédictions de Dieu à lui et à ses descendants – et aussi le bienheureux anniversaire de la naissance de l’Imam Jaafar Sa    deq – béni soit-il -, a ajouté : l’importance de l’existence bénie du Prophète de l’Islam est si grande que le Seigneur le Clément rappelle dans le Saint Coran qu’Il a obligé Ses serviteurs par cette manne inégalable.
L’honorable Ayatollah Khamenei en se référant à l’expression coranique « la clémence des mondes », a salué en les enseignements du Grand Prophète une voie pour le salut de toute l’humanité. « Les ennemis de l’humanité, les tenants de richesse et de force sont contre ces enseignements édifiants ; c’est justement pour cette même raison que Dieu ordonne au Prophète – paix et bénédictions de Dieu à lui et à ses descendants -, tout en s’abstenant de suivre et de faire compromission avec les mécréants et les hypocrites, de lutter contre eux et d’être sévère avec eux.
Le Guide suprême de la Révolution islamique a ensuite déclaré : le Jihad contre les ennemis de l’Islam et de l’humanité est bien sûr conforme aux conditions différentes, tantôt militaires, tantôt politiques et parfois culturelles ou même scientifiques ; il incombe donc aux peuples musulmans notamment aux propagateurs religieux et aux jeunes d’étudier et de connaître les enseignements divins  à l’adresse du Sceau des prophètes, d’utiliser cet ensemble édifiant.
Le Guide suprême de la Révolution islamique en rappelant les efforts croissants de l’Arrogance et du colonialisme pour diviser et affaiblir les musulmans, a ajouté : le monde de l’Islam est aux prises avec de nombreux problèmes et souffrances ; l’unité, la synergie, la coopération, le règlement des divergences confessionnelles et intellectuelles à la lumière des nombreuses affinités islamiques constituent l’unique issu aux problèmes et aux souffrances.
L’honorable Ayatollah Khamenei a souligné : si les peuples et les gouvernements islamiques s’unissent, les Américains et les sionistes ne pourront plus imposer leurs diktats aux musulmans et le complot de jeter aux oubliettes la Palestine échouera.
Pour le Guide suprême de la Révolution islamique, l’attaque contre les musulmans leur massacre depuis le Myanmar en Asie de l’Est jusqu’au Nigeria en Afrique de l’Ouest et la confrontation des musulmans dans la région très importante de l’Asie de l’Ouest découlent des complots divisionnistes des arrogants. « Dans une telle conjoncture et condition, le chiite britannique et le sunnite américain, comme les deux lames d’un ciseau sont en train de jeter de l’huile dans le feu et de semer la discorde. », a fait remarquer le Guide suprême de la Révolution islamique, qui en allusion à la confrontation de la volonté satanique de diviser et la volonté de l’unité, a souligné : la vieille politique des Britanniques, diviser pour être maître, figure sérieusement à l’ordre du jour des ennemis de l’Islam.
L’honorable Ayatollah Khamenei a ensuite évoqué les politiques et les actions des Britanniques durant les deux derniers siècles en tant que sources du mal et du malheur pour les peuples de la région et d’ajouter : durant ces derniers jours les Britanniques, en toute impunité, qualifient de menace pour la région, le cher Iran, mais que tout le monde sache que contrairement à ces accusation, ce sont les Britanniques qui ont toujours été et sont la source de menace, de corruption, du danger et du malheur.
Le Guide suprême de la Révolution islamique a vu en la multiplication des activités anti-islamiques des arrogants après la Révolution islamique, le signe de leur peur de l’instauration et de la pérennité d’un ordre islamique puissant, pionnier et modèle. Il a ajouté : les ennemis s’ils ont même la prétention d’être transigeant et se manifestent dans une bonne apparence, de l’intérieur ils sont dans le sens véritable du terme barbares et violents. Il incombe aux peuples d’être prêts pour confronter ces ennemis immoraux, sans religion ni justice.
Pour l’honorable Ayatollah Khamenei, l’unité est la meilleure disposition dont a besoin le monde de l’Islam ; il a ajouté : il incombe à toutes les écoles islamiques, chiites et sunnites, d’éviter de semer la division et à prendre pour l’axe de l’unité et de solidarité l’existence bénie du Prophète, du saint Coran et de la noble Kaaba.
Le Guide suprême de la Révolution islamique a appelé à la vigilance des peuples et des gouvernements face aux complots des puissances hégémoniques et d’ajouter : pourquoi les pays avec des apparences islamiques acceptent les dires des ennemis à propos des menaces et des inimités endogènes du monde de l’Islam et suivent explicitement leurs politiques ?
Au terme de ses propos, le Guide suprême de la Révolution islamique s’est adressé en ces termes au cher et éprouvé peuple iranien : la pérennité de la voie glorieuse de l’Imam et de la Révolution, la résistance face aux ennemis et la défense sans condition du juste et du vrai porteront sans nul doute l’honneur et le bonheur dans ce monde d’ici-bas et le salut dans l’Au-delà.
Avant les propos du Guide suprême de la Révolution islamique, le président iranien, Hassan Rohani a estimé l’anniversaire de la bienheureuse naissance du Prophète de l’Islam comme le jour de l’appel au juste et à toutes les vertus morales. Il a ajouté : la conduite du Prophète de l’Islam n’était pas un compromis entre le juste et le faux ; il a choisi sur la scène du juste, le meilleur chemin, et c’est ce qui est le sens de la modération.
Le président en insistant sur la nécessité de l’augmentation en parallèle des progrès matériels et spirituels, a ajouté : aujourd’hui la tendance des jeunes du pays vers la spiritualité et leur présence enthousiaste sur les scènes spirituelles est plus que dans le passé ; et sur la scène du progrès matériel, selon le rapport de la banque centrale, le taux de la croissance économique du pays durant les six premiers mois de l’année iranienne est arrivé à 7,4%.
M. Rohani a également évoqué la donne régionale et en allusion aux certains groupes et courants qui au nom du Prophète de la clémence, ont donné une image brutale de la religion, et il a réitéré : la République islamique d’Iran, aux côtés des peuples opprimés de la région, s’est toujours dressée et se dressera toujours devant le terrorisme.
Le président en critiquant certains gouvernements islamiques qui se sont déclarés inquiets des succès du peuple et de l’armée en Irak et en Syrie dans la lutte contre le terrorisme, a souligné : malheureusement certains gouvernements islamiques au lieu d’être inquiets du peuple de la Syrie, des femmes, des enfants, des blessés et des déplacés d’Alep, sont inquiets du sort des terroristes et cherchent à les évacuer sains et saufs.
M. Rohani a estimé que la conduite et la voie du Prophète de l’Islam étaient la lutte contre l’injustice et l’agression. Il a réitéré : les divergences des pays islamiques les arrêtent sur la voie de la grandeur et du progrès ; l’unique voie du salut du monde de l’Islam réside dans l’entente et l’unité.
Au terme de cette rencontre un nombre des invités de la Conférence de l’Unité islamique ont eu des entretiens avec le Guide suprême de la Révolution islamique.

 

700 /